Débat sur le Plan d’Aménagement et de Développement Durable

Image_une
jeudi 16 novembre

Débat  sur le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) dans le cadre de la révision du PLU.

 

La révision du PLU est un acte politique fort pour préparer la commune aux nouveaux enjeux de développement, qu’ils soient locaux (accueillir des jeunes, développer l’emploi…) ou à l’échelle de notre planète (le réchauffement climatique, la disparition de la biodiversité…).

Nous voulons répondre à nos besoins d’aujourd’hui sans compromettre ceux des générations qui nous suivront.

 

La révision vise

– A prendre en compte le contexte législatif qui a considérablement évolué (Loi littoral, loi Grenelle,…), et le SCoT Ouest Cornouaille

– A évoluer vers un développement plus durable, conformément à nos choix politiques,

Le projet politique (politique communale bien entendu) s’appuie sur trois grands axes, dans le prolongement de nos engagements de 2016

 

1 Baser le développement de notre commune sur la complémentarité et l’équilibre entre Plobannalec et Lesconil.

  • Accueillir de jeunes ménages actifs : Plus qu’un objectif quantitatif de croissance de population (+0,5% de croissance annuelle retenu pour la population, équivalent à celle des années passées, objectif modéré) nous recherchons un objectif qualitatif, celui de favoriser l’accueil des jeunes ménages actifs.
  • Economiser l’espace : 250 logements sont à construire dans les 10 ans. Les logements seront construits prioritairement dans les deux bourgs, En cherchant aussi à réutiliser les logements vacants et les maisons anciennes et en économisant l’espace (3,2 hectares consommés chaque année actuellement)
  • Protéger l’espace agricole : L’espace agricole qui est une de nos richesses sera très strictement protégé. Il ne doit plus y avoir d’attente des propriétaires quand à la constructibilité des terres agricoles.
  • Construire prioritairement à Plobannalec et à Lesconil : Afin d’éviter la dispersion de l’habitat dans la zone rurale, ce qui est source de nombreux déplacements et de dépenses énergétiques, de mitage de l’espace, de contraintes pour l’agriculture, nous allons rechercher une meilleure utilisation des terrains situés dans nos espaces agglomérés et préparer de nouvelles opérations de constructions comme le réaménagement de l’Hôtel de la Plage pour un accueil de jeunes et d’anciens, la rue du Général de Gaule pour des maisons, etc. Nous assisterons également très prochainement les propriétaires qui souhaitent diviser leur terrain devenu trop grand, pour accueillir de nouvelles constructions.
  • Valoriser notre identité bigoudène : Le projet s’appuie également sur la grande qualité de notre territoire, maritime et rural qui est notre meilleur atout de développement et de qualité de vie pour nos habitants. C’est pourquoi nous voulons développer une architecture respectueuse de la forte identité de la commune. Nous mettons au point un guide de recommandations architecturales et paysagères en nous appuyant sur les recommandations de l’Etat et la démarche Port d’Intérêt patrimonial qui devrait nous apporter très prochainement un label de reconnaissance.
  • Améliorer l’attractivité des bourgs : L’amélioration du cadre de vie de Plobannalec et de Lesconil doivent permettre de rendre encore plus attractifs nos deux bourgs (amélioration de la traversée du bourg, interface Ville port, etc). C’est aussi la création de nouveaux espaces verts de détente comme la voie verte du train Birinic, la rive droite du Ster, les jardins partagés du jardin des Glénan, etc, et la préservation des nombreuses venelles. Le plan d’apaisement des vitesses qui comprend un volet important d’aménagements des espaces publics pour améliorer les déplacements des piétons, des cyclistes et tous les modes de déplacements est également très lié à la politique d’urbanisme et est, de ce fait, partie intégrante du PLU

 

2  développer les activités économiques et l’emploi

Ce volet se décline autour des 4 ressource de notre territoire : Le port qui est le poumon de notre économie locale, l’agriculture qui se  diversifie, le commerce et les services, et le tourisme.

  • Mettre en valeur le port et les activités maritimes : Pour le port, l’activité s’appuie sur la complémentarité autour de la pêche, que nous soutenons, la transformation et la culture des algues, la plaisance d’escale, la pêche plaisance, les activités nautiques, les bateaux de patrimoine. Le PLU veut valoriser le port dans le cadre d’un projet d’ensemble, pour aménager les terres pleins qui sont des espaces stratégiques. Il projette également l’aménagement de l’interface du port avec la ville, avec par exemple le projet d’aménagement de l’étage de la coopérative maritime.
  • Pérenniser l’outil agricole : L’agriculture se diversifie avec l’arrivée de jeunes, notamment dans le bio. Le PLU veut protéger l’outil agricole et assurer  sa pérennité. Il est nécessaire de limiter la création d’habitations dans la zone agricole, par construction ou changement de destination.
  • Favoriser les activités artisanales et tertiaires : En ce qui concerne l’artisanat, il s’agit en même temps de soigner le traitement de la zone de Penareun, et réserver les possibilités d’étendre la zone de Quélarn. Le développement d’espaces de co working et la mise en place du haut débit sont également des objectifs importants.
  • Maintenir le commerce et les services de proximité : Le commerce est actif, il s’agit de préserver l’équilibre entre la grande surface alimentaire et les commerces de proximité. Nous mettrons en place des mesures de protection de linéaires commerciaux. L’amélioration des conditions de confort pour les déplacements des piétons et les cyclistes est également prévue dans le plan d’apaisement des vitesses.
  • Développer notre attractivité touristique : Pour terminer, le tourisme est actif, la commune est reconnue pour son cadre de vie et son dynamisme. Il s’agit pour le PLU de valoriser tout ce qui fait la qualité de notre territoire et notre attractivité.

3 Protéger les paysages et la biodiversité

  • Protéger les paysages emblématiques : Le PLU entends préserver les paysages, qu’ils soient maritimes (les dunes, les rochers, le Ster et ses abords) ou ruraux.
  • Protéger les milieux naturels et aquatiques : Le PLU protège également la « trame verte et bleue », c’est à dire l’ensemble des milieux naturels et aquatiques qui irriguent notre commune, y compris dans les espaces bâtis, qui abritent une biodiversité reconnue. Il assurera également une véritable protection des zones humides, qui sont déjà répertoriées ainsi que les ruisseaux. Il s’agit également de protéger les boisements, les arbres remarquables et le maillage bocager, et d’une manière générale les nombreux milieux qui assurent la biodiversité de la commune.

 

 

 

 

 

Publier un commentaire